BIENVENUE A FRANCFORT-SUR-LE-MAIN, CAPITALE CULTURELLE ET ECONOMIQUE DE LA HESSE

Ville allemande de 700 000 âmes  bâtie sur les rives de la rivière  Main, Francfort semble comme son fleuve, couler des jours paisibles et heureux.Pourtant, une fébrile activité bancaire et financière l’anime puisqu’elle est le siège de 230 banques  lui assurant richesse et prospérité

Elle  abrite de ce fait plus d’un million de citoyens en pleines journées de labeur. Francfort a même hérité du siège très  convoité  de la Banque Centrale Européenne.
Ville attachante, elle doit se laisser découvrir et deviner. Elle peut s’enorgueillir  de patrimoines, de parcs, de bons endroits pour faire la fête, et d’audacieux gratte-ciels qui s’étirent le long d’une « Sky Line » en complète harmonie avec la vieille ville aux bâtisses médiévales. Étonnants contrastes ! 
Les touristes français, habituellement fans de Berlin et de Munich, semblent dédaigner, voire bouder, Francfort la belle oubliée…A tort !
Oui... il fait bon y musarder l’espace d’un week-end, ou même d’un séjour prolongé, grâce aux avantageux forfaits proposés par DBFrance en TGV et ICE, trains directs à partir de certaines capitales françaises et européennes, complétés par la « Frankfurt Card »,  «  pass  transports »,  où bus, tram, métro, trains de banlieue  sont accessibles à prix tendres (2 jours pour 13 euros 50 ou une journée : 9 euros 20).

Francfort, ville riche de patrimoine bâti et de musée

Elle n’est pas titulaire de patrimoine labellisé Unesco,  mais possède  d’autres atouts ; certains visibles (églises, musées, bâtiments historiques), d’autres invisibles (en allant se perdre derrière les arrières cours ombragées). Les meurtrissures de la guerre ont fait tomber mille maisons à colombages. Seules rescapées au milieu des débris quelques rares maisons ancestrales et surtout la  majestueuse « Cathédrale », sans évêque !
Dédiée à  Saint Barthélémy,  tant d’Empereurs du Saint Empire Romain Germanique y ont été couronnés !
Place de la Mairie,  cœur de la ville,  les maisons à colombages reconstituées à l’identique d'avant leur destruction, ont finalement belle allure médiévale.
La Salle des Empereurs se visite. Charlemagne, premier chef légendaire du Saint Empire Romain Germanique  a donné son nom à la ville. Francfort, « gué des Francs », accueille ainsi les cinquante successeurs  portraiturés dans cette imposante  salle de réception.

La ville a un projet architectural transparent impliquant  reconstructions ou  réhabilitations à l’ancienne qui n'exclue nullement  la construction de hautes tours. Ailleurs cela semblerait incongru, ici c’est  une « success story ».
La Main Tower par exemple, est recherchée pour offrir  la possibilité de grimper jusqu’au 54ème étage : vue  grandiose sur la ville et les collines environnantes.

Zoom sur quelques musées phares
La ville est enviée pour ses musées, une trentaine, et même davantage,  pas autant que de banques certes,  mais cela donne  un côté vivifiant à la ville. La plupart sont concentrés sur la rive gauche du Main. Les remarquables expositions actuellement en cours, soulignent  l’importance de la vie   culturelle francfortoise.  Elle  est du  domaine de l’excellence.
Le « Romantisme Noir », expose des chefs d’œuvre  au Musée de la Ville,  « Musée Städel », de Goya à Max Ernst. Gustave Caillebotte a pris ses quartiers d’hiver, rive droite du Main, à la « Shirn »; ses peintures restituent l'ambiance de Paris avec un réalisme au delà de l'impressionnisme;  le musée d’art moderne à l’audacieuse architecture triangulaire, signée Hans Hollein, est généreux en toiles de Andy Warhol et Roy Lichtenstein.
Ce sont des « must » qui occupent  le pèlerin curieux plus qu’un simple week-end !

Francfort, ville romantique

On y fait le plein d’émotions artistiques et esthétiques.
Traverser le Main en empruntant l’élégante passerelle métallique « Eiserner Steg », chère aux amoureux,  peinte par Max Beckmann, jeter un regard sur les nombreux ponts qui l’enjambent,  est  indémodable.
Flâner sur le « mer »,  vieux quartier, place de la Mairie,  ses alentours, l’ancien Opéra rebâti à l’identique après les destructions de la guerre,  faire son shopping au plantureux « GrossMarck »,  sont des incontournables.   

Parcourir  les artères vivantes du centre, à pied,   flâner aux marchés aux puces qui se tiennent  régulièrement sur les rives du Main, et en décembre  saluer l’arrivée du poétique Marché de Noël, un des plus joyeux d’Allemagne !
Se laisser glisser  sur la rivière  en effectuant une croisière sur le Main, où rives verdoyantes et  activités industrielles  font bon ménage, encore un étonnant contraste !
Trajet de 50 minutes ou bien de 100 minutes…au choix.
www.primus-linie.de

Francfort a vu naître son  romantique  le plus célèbre : le poète Goethe.
L’émouvante maison de ce grand écrivain,  génie universel,  offre  un moment d'émotion  il  y vécut jusqu’à l’âge de 26 ans avant de partir exporter ses talents à Weimar.
Reconstruite après les vicissitudes de la guerre, on  y retrouve l’ambiance d’une maison bourgeoise du 18ème siècle avec ses vitraux, ses poêles à bois en céramique, ses escaliers cirés, ses solides armoires en bois sculptés, tableaux et portraits de famille.
Inspiré par l’histoire véridique d’un ami cher, Goethe y a écrit les « Souffrances du jeune Werther » sur  le petit bureau de bois, modeste,  comme un bureau d’écolier, situé à l’étage noble de la maison.
Son aura est universelle.  Seul, notre poète national Victor Hugo, dont la longévité, les frasques amoureuses, le volume d'écritures,  sont comparables, pourrait endosser  comme Goethe, le  titre  recherché d’Illustres.

 Le charme d’une ville où il fait bon vivre

Poumon vert entouré de forêts, prairies, marais on ne peut pourtant qu’être laudatif sur cette ville  oubliée des touristes de l’hexagone.
Autre étonnement : Francfort exhibe un côté méditerranéen qui n’est pas une légende !
Les jardins de Nizza (clin d’œil à Nice évidemment), la palmeraie de Palmengarten,  joyau de la botanique  locale et exotique, profusion de fleurs, arboretum,   situé à un vol d’oiseaux de la  station de métro de la gare principale, et une foultitude d’autres jardins  thématiques, égayent le béton et  rend la ville respirable et bien agréable à arpenter.

Une gastronomie locale
Jumelée avec Lyon, Francfort n’a  certes pas la grandiose et renommée  gastronomie de sa sœur  jumelle, mais on mange bien à Francfort si l’on prend la peine de dénicher les pépites, où vous sera servie  une cuisine  locale, authentique et pas chichiteuse.

Tavernes,  auberges,  gargotes, se déploient  généreusement   rive droite du Main, La plupart sont restées dans leur jus d’antan, gorgées de charmes,  d’authentiques objets, pichets,  chopes,  couleur sépia. Elles  fleurent bon les saveurs anciennes et sont l’eldorado du bon mangeur et du bon buveur, comme la Lorsbacher-Thal,  tenue depuis des lustres  par la famille Dorn, dans le  vieux Sachsenhausen.
Www.lorsbacher-thal.de

La côte de porc,  purée de pommes de terre et choucroute,  saucisses de Francfort (cuites à l’eau), le fromage pâte cuite accompagnée d’oignons, sans oublier la  délicieuse « sauce verte », herbes fines mixées avec de la  crème fraîche accompagnant tous ces plats fétiches,   réconforteront  les  plus solides appétits.

Boire un « Apfelwein », vin de pommes dont Charlemagne était friand, sorte de cidre léger, confectionné depuis des siècles avec de petites pommes locales des vergers environnants, est  un rituel auquel chacun se plie volontiers.
Avec sa légèreté, son fruit éclatant, sa petite douceur, c’est naturellement  la boisson « nationale » de Francfort et même de la Hesse.
A déguster dans les tavernes du vieux quartier Sachsenhausen accompagné  de mets locaux,  ou bien au Grossmarkt, proche du Rômer, coloré, appétissant, bien achalandé en victuailles et produits du terroir où l’on peut  grignoter sans complexes.

Enjoy !

 
Social: 
Photos
Pratique
Renseignements: 

Pour préparer votre voyage :
Office National Allemand du Tourisme
office-france@germany.travel
http://www.germany.travel/fr/

 
S'y rendre: 

www.bahn.com
En TGV et ICE ( Inter City Express, trains à grande vitesse de la Deutsche Bahn, extrêmement confortables).
De Paris, à partir de la gare de l’est.
DB France possède une vaste gamme de produits et services comprenant notamment la vente de billets de train DB et SNCF, l’organisation de séminaires ainsi que des voyages scolaires et de groupe.   

www.voyages-sncf.com/promotion-train/bons-plans-allemagne
www.frankfurt-tourismus.de

Se loger: 

Francfort est une ville recherchée pour les congrès, foires, salons,  internationaux.Avec ses élégantes salles de conférences, l’hôtel « Holiday Inn Francfort City South »  est précieux pour cette clientèle professionnelle. Pour le touriste de passage, il mérite amplement les 4 étoiles supérieures attribuées : relativement  proche du centre ville,  facilement accessible avec les bus, très fréquents, même en soirées,  grand confort,  calme,   verdure reposante,   terrasse privative à chaque chambre,  excellent petit déjeuner, et des prix pratiqués  plutôt doux,   surtout le week-end.

www.holidayinnfrancfort.com
bankett.hi-frankfurt-cc@qgdhotels.de