La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc : plus grand, plus haut, plus fort…

Bien au-delà de la victoire du musher tchèque Jiri Vondrak, l’édition 2013 de cette course internationale de chien de traîneaux a franchi un nouveau palier en termes de notoriété.
Que ce soit dans les manches du Grand Massif, de l’Espace Diamant et en Haute Maurienne Vanoise, le public a répondu présent et intéressé de voir ces histoires d’amour entre les mushers et leurs chiens.

Histoire d’amour, parlons-en. Dès le premier jour de l’épreuve, c’était à Samoëns, et nous y étions, les mushers sont restés en contact permanent avec leurs chiens. Tous sont aux petits soins pour leur compagnon. On les bichonne pour le prologue en nocturne de la cérémonie d’ouverture, on leur prépare un harnais du plus bel effet.Certains on le droit à une « collation » d’avant compétition. 
L’animation bat son plein et les spectateurs, petits et grands, n’hésitent pas à dialoguer avec les participants, histoire d’en savoir un peu plus sur la préparation, d’où viennent les chiens, comment se passe l’entraînement.
Mais lorsque que les premiers attelages sont sous les projecteurs et présentés au public avant qu’ils s’élancent dans la nuit noir des Alpes, la 9ème édition est belle et bien lancée.



L’art du travail bien fait…

Et puis, après la parade ponctuée par un feu d’artifice magistral, les choses sérieuses débutent en plein jour aux Carroz. 62 kilomètres au programme que l’on estime à 107 km d’effort entre les dénivelés positifs (3 500 m) et négatifs (2 900 m) à travers les pistes. Une journée type en fait qui se reproduira pendant les deux semaines de la compétition dans les départements de Savoie et Haute-Savoie.
Henry Kam, qui est à l’origine de ce magnifique rassemblement depuis 2003, avait le sourire au soir de l’ultime étape en Haute Maurienne Vanoise lorsque nous l’avons croisé : « Cette année, j’ai de nombreux motifs de satisfactions. Le premier, c’est que je n’ai reçu aucune remarque négative des sportifs (ndlr : il y avait cette année 25 attelages) et je peux vous garantir qu’il a fallu de nombreuses années pour en arriver là… C’est vrai aussi que l’on peut compter sur une très bonne organisation avec de nombreux bénévoles qui se sont activés. Les pistes (ndlr : entre 800 et 1 000 kilomètres de pistes tracées) ont été bien préparées, le fléchage, le balisage et la sécurité irréprochable ».

Le public en redemande…

D’année en année, La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc monte en gamme et ça, le public s’en rend compte à tel point que l’édition 2013 était à peine terminée que la date de la 10ème édition (ndlr : 11 au 22 janvier) sur un parcours quasi similaire était ancrée dans les esprits.
Pour 2014, Henry Kam nous réserve un florilège de festivités : « je me penche déjà sur la prochaine édition. Cependant, je souhaite revenir sur l’un des moments forts de cette année. J’ai été à la fois surpris et heureux de voir autant de spectateurs sur les pistes, lors des départs et aux arrivées que ce soit à Samoëns, aux Carroz, à Bressans, à Praz-sur-Arly et à Megève. Ce qui m’interpelle également, en dehors de cet engouement croissant, c’est de voir que, d’étape en étape, les gens nous suivent, un peu comme dans le Tour de France cyclisme. »

Venez nous rejoindre pour la grande aventure…

Reste maintenant aux organisateurs à séduire les médias et développer cet aspect partenariat. « On gagne en notoriété et même si on veut toujours plus en matière de couverture médiatique, je constate que malgré l’actualité, notamment la guerre au Mali, les retombées ont été supérieures ». Bien épaulé par le presse régionale notamment France 3 et TV 8 Mont-Blanc, Henry Kam voudrait bien accrocher une chaîne nationale pour le 10ème anniversaire.
Toujours est-il que cette édition qui a connu son dénouement en Haute Maurienne Vanoise a, une nouvelle fois couronné le Tchèque Jiri Vondrak (11 jours de course - 1 000 km - 30 000 m de dénivelés) en 42 h 22’39’’. Le premier français est 3ème, il s’agit de Jean-Philippe Pontier. Le trophée nordique a été remporté par Isabelle Travadon (ndlr : qui participait à sa dernière édition).
Quant aux conditions météorologiques, elles étaient, courant janvier, exceptionnellement hivernales. Les mushers et leurs chiens ont été quasi quotidiennement confrontés à la neige et à des températures négatives.

Social: 
Photos
Pratique
Renseignements: 

La Grande Odyssée Organisation
28 avenue Marie Louise
94210 La Varenne
Tél. : 09.83.33.68.99
Site internet : http://www.grandeodyssee.com

Le chien de traîneau en France :
Il existe deux fédérations en France dont la plus importante est la FF des Sport de Traîneau qui regroupent 1 500 licenciés.
Sachez qu’en France, très peu de piste sont dédiées à cette pratique. On en trouve toutefois dans le Jura et dans le Vercors, ce sont des pistes permanentes… mais il n’y a pas souvent de neige.
On peut faire des courses avec deux chiens et vous en coûtera à l’année environ  4000€.