Madagascar: Majunga et sa région

Nous partons aujourd'hui à la découverte d'une région méconnue de Madagascar; le nord-ouest dont Majunga est la capitale locale. 

Cet ancien port offre aux visiteurs de beaux vestiges d'architecture coloniale. Le superbe hôtel Antsanitia est sans aucun doute l'adresse à retenir si l'on veut passer quelques jours dans la région (Bill Gates ne s'y est pas trompé en y passant). Il domine à la fois le canal du Mozambique  et la rivière Morira, seule rivière où les pêcheurs malgaches peuvent encore pêcher la fameuse crevette sauvage de Madagascar. Accéder en 4x4 à l'hôtel par la piste offre déjà un premier aperçu de la végétation avec notamment ses pachypodiums. Sourires et signes de mains des nombreux villageois ponctuent notre chemin. Par endroits la piste se resserre, les charrettes tirées par les zébus (un bovidé domestique local) doivent se ranger afin de nous laisser passer, toujours dans la bonne humeur.

Nous quittons la plage de sable blanc de l'hôtel en catamaran. Nous longeons la côte verdoyante de l'île, les dauphins viennent taquiner l'étrave. Deux petites heures plus tard un spot rouge apparait dans cet écrin de verdure; c'est le Cirque Rouge d'Ankomany. Cette formation géologique longue de plus d'un kilomètre domine le canal du Mozambique à une centaine de mètres dans les terres. Une fois à terre et après avoir dégusté entre autre une succulente carpe rouge cuite au barbecue sur la plage, nous nous dirigeons vers le Cirque Rouge en suivant une petite ravine. C'est un amphithéâtre naturel où se dresse des formations de roches de latérite teintés de nombreuses nuances d'ocre et de rouge. De petites cheminées de fées surplombent par endroits les roches rougies par le couchant. C'est une succession de petits canyons et de vastes étendues; mis à part les nombreux palmiers on pourrait se croire dans l'Ouest américain. Le meilleur moment est le coucher de soleil; les roches ocres et rouges sont alors en feu; le contraste entre le vert des palmiers et de la végétation luxuriante et le rouge des roches est alors à son apogée. La découverte du Cirque Rouge est sans doute l'un des points forts du séjour.

Pour les amateurs de pêche au gros, seuls deux bateaux ont le monopole dans la région dont l'un est partenaire de l'hôtel. Le propriétaire partage la politique du développement durable et responsable de l'hôtel. La première pêche permet de ramener plusieurs bonites qui serviront d'appâts pour le gros; merlin, requin, espadon, etc...Mis à part les bonites, toutes les prises seront relâchées: carpe rouge, carangue ignobilis, requin, barracuda et thazard rayé auront été du programme pour la plus grande joie des pêcheurs.

Nous remontons, en pirogue traditionnelle avec balancier, la rivière Morira à la recherche des fameuses grosses crevettes de Madagascar. Ce n'est plus la saison de la pêche mais les paysages de mangrove sont toujours aussi beau. La visite du village d'Ankabokabe nous permet d'appréhender la faune locale avec ses rizières, ses cultures de bananiers, de concombre et de manioc.  Au retour la voile est hissée; la pirogue glisse alors sans bruit sur l'eau calme de la rivière.

Il est agréable et reposant après ces excursions de siroter d'excellents cocktails alcoolisés ou non au bord de la superbe piscine de l'hôtel Antsanitia.

La ville de Majunga mérite le détour; ses vieux bâtiments coloniaux bien que pour beaucoup délabrés apportent un charme certain à la ville. Déambuler dans les marchés typiques où vous ne croiserez que quelques touristes égarés est une promenade haute en couleurs et en odeurs. L'immense baobab avec sa circonférence de près de 15 mètres domine de ses 700 ans la corniche qui longe la mer. Cette promenade agréable peut rappeler le Malecon à la Havane. Le port aux boutres est une autre visite riche en couleurs. C'est une des visions emblématiques de la ville avec ces dizaines de boutres de toutes les couleurs et ces équipages qui déchargent et chargent des sacs de riz, de maïs ou de sucre. L'artisanat est important. De petites boutiques d'orfèvrerie permettent aux touristes de découvrir les techniques ancestrales de fabrication. Au détour des marchés nous rencontrons des brodeuses expertes dans la fabrication de nappes aux multiples personnages colorés; ce sont pour certaines des véritables histoires de la vie locale qui sont ainsi contées. Dans les locaux de l'association Soucoupe et de ses jardins de l'Indigo les artisans transforment sous nos yeux le raphia en objets du quotidien. On découvre l'art du tissage traditionnel avec les subtiles Ikats aux couleurs naturelles.

Le plaisir des yeux ne doit cependant pas faire oublier celui des papilles gustatives. Les stands de la corniche proposent d'excellentes brochettes de Zébu: les masikita que l'on peut manger sans risque. Le chef de l'hôtel propose chaque jour un choix de plats que l'on aimerait tous testés tellement ils sont bons et raffinés. Le poisson est bien sûr toujours mis à l'honneur. N'oubliez pas de ramener de la vanille.

On ne croise quasiment pas de touristes; c'est encore l'une des régions préservées de l'île. C'est l'un des gros atouts de la région.  

               

Social: 
Pratique
S'y rendre: 

Vols réguliers Air Austral depuis Paris via la
          Réunion et Mayotte
>La compagnie française basée à la Réunion dispose d'une
          flotte très jeune tous les appareils ont moins de 3 ans et
          opère depuis Paris avec 12 vols par semaine. Avec sa  filiale
          EWA , Air Austral assure 3 fois par semaine les liaisons
          jusqu'à Majunga.
>La flotte  sera complétée par deux Dreamliners en 2016 pour
          assurer le développement d'Air Austral  dans l' Océan Indien
>prix Paris /Majunga à partir de  989 euros TTC
>www.air-austral.com
>Tel : 0825 013 012

Se loger: 

> Séjourner à Majunga à l'hôtel Antsanitia Resort
> Seul éco lodge disposant du label Green Globe à
          Madagascar, propose  par nuit : Ch dbl à partir de 28 euros ,
          bungalow à partir de 39 euros, suite  à partir de 70 euros.
>semaine en demi-pension à partir de 200 euros par personne,
          transfert aéroport inclus.

Se déplacer: 

>Save the date : de août à fin octobre, pour découvrir
          les safaris de protection des baleines et des dauphins,
          puissantes et émouvantes rencontres assurées.Ouvert tout
          l'année site  www.antsanitia.com