Bagnoles de l’Orne, le B'O rendez-vous Bien-être

Bagnoles de l'Orne, B’O ou b’o pour les initiés, 2 500 habitants en basse saison, 11 000 en saison estivale, nichée en Normandie, autrefois Basse-Normandie, à quelques encablures d'Argentan, est une capitale enviée du bien-être.

Réputée pour son chic Belle Epoque, son oxygène vivifiant et ses eaux thermales soignantes en phlébologie et rhumatologie, elle affiche un charme discret et une bonne santé économique.

Paradis de la marche nordique  mais aussi de la randonnée pédestre, du tennis et golf (9 trous), cette belle centenaire attire une
 clientèle familiale dans son cadre  très fleuri  justifiant « 4 fleurs » au  réputé Concours des Villes et Villages Fleuris.

Un écrin patrimonial remarquable

Entourée de la forêt des Andaines, jouxtant un immense parc, la ville peut s’enorgueillir de posséder deux quartiers bien délimités et stylés. Celui du Vieux Bagnoles proche du lac, du Château devenu Mairie, de la Rue du Casino très animée, et celui Belle Epoque.


Spectaculaire quartier Belle Epoque. Villas cossues, élégantes et imposantes construites entre 1886 et 1914. Aujourd’hui habitées à l'année, elles servaient  autrefois de villégiature à la grande bourgeoisie parisienne, aux têtes couronnées et
à toute l’aristocratie européenne  huppée.

Sous l’impulsion d’Albert Christophe, avocat, homme d’affaires  et ministre des Travaux Publics originaire de la région,  le lotissement créé sur une parcelle de la Forêt des Andaines, proche de l’établissement thermal, est devenu zone protégée.

Un rigoureux cahier des charges a obligé l’emploi de matériaux locaux, briques,  grès armoricain, fer forgé, créant une harmonie d’ensemble pour leur construction.

Le résultat ? Une quarantaine de villas toutes étonnantes !   Briques vernissées,  Bow windows, verrières, balcons en bois sculpté, richesse des décors des toitures !

Le Grand Hôtel construit en 1898, premier Palace et célèbre Hôtel de luxe à Bagnoles, a perdu ses fastes d'antan après la tourmente de la première guerre mondiale.

B’Onus Jeunesse au B'O Spa

Qui n’a pas rêvé de se rendre sur un atoll, seul au monde, loin du stress de la vie quotidienne et de s’abandonner à la douceur de soins relaxants ? 

Les pommes à cidre locales, la chlorophylle de la forêt environnante, et l’eau thermale constituent la matière première, le socle des  ingrédients composants les  produits utilisés au B’O Spa.  Puisée à  800 mètres de profondeur  dans une faille du massif armoricain, l'eau soignant sort à 24,6  degrés.  Elle s’est chargée pendant des siècles d’oligoéléments à l’abri de toute pollution.

Une après-midi libre pour un cocooning ? Voici trois soins détente,  rééquilibrant, trois  Coups de Cœur effectués par des esthéticiennes diplômées.

Bain hydro massant au baume chlorophylle, (un quart d'heure en baignoire privatisée suffit pour un lâcher-prise), suivi d'un gommage du corps aux  pépins de pommes à cidre, et, en finale, un massage drainant de 50 minutes  avec un composé d’huile de noisette, de pâquerette et de germe de blé « bio ».

Le charme  infini du « b'o Cottage »


C’est beaucoup plus qu’une résidence hôtelière 4 étoiles, offrant  studios et appartements à la location.

A l'orée de la forêt, proche des Thermes,  de  la vivante  rue  du Casino, il signe  confort et silence appréciables. Récemment construit dans le style des bâtiments ancestraux de Bagnoles, son restaurant agréable, ses  bassins d’eau ludiques, son hammam, en font un endroit prisé pour une pause d’une semaine ou de quelques  jours.  Autrement dit : Un séjour sans nuage.

 

 

 

Social: 
Pratique
Renseignements: 

www.bo-resort.com

www.bagnolesdelorne.com

Office du Tourisme

Tel : 02 33 37 85 66