L’oenotourisme fait recette…

En 2016, la barre des 10 millions d’oenotouristes a été franchie. Déjà très plébiscitée pour ses richesses vinicoles aux quatre coins du pays, la France connaît désormais une croissance phénoménale dans ce secteur (ils étaient 7 ,5 millions en 2009) qui se traduit par une dépense globale de 5,2 milliards d’euros.

En bon français, on apprécie certainement mieux, lorsque l’on est à l’étranger que l’on soit reconnu pour notre savoir-faire gastronomique et cela passe par le vin, les mets et le fromage, sans oublier la baguette de pain, plutôt que l’on nous interpelle sur nos joutes politiques qui ne donnent qu’une image peu reluisante de notre pays.

Désormais, le succès pour la découverte de nos trésors ne s’arrête plus uniquement à la visite de nos caves, notamment celles du Bordelais et de Champagne, mais tous, même les Français veulent bénéficier des multiples expériences mises à leur disposition. L’oenotourisme passe par des ateliers de création de son propre vin, une nuit (ou plusieurs) chez un vigneron ou dans un château, voire la découvertes des multiples Routes des Vins ou encore les randonnées « douces », c’est très tendance, à travers les vignobles. Et puis, pour les plus pointus, les stages et les conférences dans des académies du vin restent encore une autre possibilité de s’enrichir l’esprit.


Les Français talonnés…


Alors que les Français restent les premiers visiteurs dans ce secteur (58 %), la clientèle étrangère est de plus en plus passionnée par l’oenotourisme à la Française, notamment les Belges et les Britanniques. Et parmi la nouvelle clientèle, on remarque l’intérêt des pays lointains comme les Asiatiques.
Face à cet engouement, Atout France, qui est chargé de promouvoir et développer la marque « France » à l’international et d’adapter l’offre française à la demande nationale et internationale en accompagnant les partenaires hexagonaux, s’est fortement impliquée auprès des acteurs de la filière pour en faire une véritable force de notre offre touristique.
D’ailleurs, Atout France a lancé le label Vignobles et Découvertes dans plus de 60 destinations.

Quelle richesse !

Premier producteur mondial de vins devant l’Italie et l’Espagne et troisième exportateur planétaire en 2015, la France comptait 3 420 vins différents en 1 434 dénominations, dont chacune appartenait à l’une des 460 appellations et indications (293 AOC, 16 AOVDQS et 151 IGP).
Quant aux plus grands terroirs, tant en superficie, qu’en termes de production, les vignobles du Languedoc-Roussillon devancent ceux du Bordelais largement devant les deux vallées que sont la Loire et le Rhône. Pour ce qui est de la vente de bouteilles, les vignobles de Champagne l’emportent.
Et après tout cela, vous reprendrez bien un verre de rouge, de blanc, et/ou de rosé; pardon, vous dégusteriez bien un de nos savants breuvages ? Somme toute, mais avec modération…