Campagne de prévention pour lutter contre le cancer testiculaire


Vidéo et photos Movember et Cerhom


Touchant essentiellement les adultes jeunes -85% des hommes diagnostiqués ont entre 15 et 49 ans- il est en incidence le premier cancer de l’homme jeune en France.

Deux associations se mobilisent pour la santé de l’homme


Bruno Solo et son équipe



A l’échelle mondiale (20 pays à ce jour) la MOVEMBER FOUNDATION (qui a débuté en 2003 dans un pub de Melbourne) s’attaque à certains des plus graves problèmes de santé : cancer de la prostate, cancer des testicules, santé mentale et prévention du suicide. Pendant le mois de Movember (connu sous le nom de « novembre), hommes et femmes du monde entier se mobilisent pour la santé masculine et se font pousser la moustache, afin de sensibiliser leur entourage et de récolter des dons pour la recherche.


CERHOM (Fin du canCER et début de l’HOMme)

Née sous l’impulsion du Professeur Fizazi oncologue, chef de service de l’Institut Gustave Roussy de Villejuif et parrainée par l’acteur Romain Duris, elle a lancé le premier centre d’écoute dédié aux cancers masculins. Ouvert le lundi de 19h à 22h, soit pour échanger sur le cancer du testicule (Test’écoute 07 82 33 15 72) soit sur celui de la prostate (Prost’écoute 06 41 22 41 51).


La Campagne vidéo 2020 « Un vrai film de boules 2 » Copyright.

Après « Un vrai film de boules »(2018) et « Le Coup de la Panne » (2019), dans « Un vrai film de boules 2 » Antoine de Bujadoux et Carlos Abascal Peiró se sont entourés d’un casting d’acteurs de 19 à 60 ans qui ont tous bénévolement souhaité s’engager pour casser le silence qui entoure les soins masculins.


Autour de Bruno Solo en capitaine d’équipe de Bowling, l’objectif est d’attirer l’attention du public français sur un cancer trop méconnu et traité trop tardivement au regard des progrès de la science en la matière. Pour beaucoup d’hommes, il est encore difficile d’évoquer une maladie qui a un rapport avec la virilité et d’aller consulter avec des mots comme « testicule » ou « verge ».

Nous vous invitons à visionner ce spot qui s’appuie sur un vocabulaire à double-sens pour justement rassurer, casser les préjugés et lever les tabous. Bruno Solo rappelle ainsi qu’il est essentiel d’inspecter fréquemment son matériel pour être sûr qu’il n’y ait pas de grosseur inhabituelle au niveau de ses testicules.


Quelques chiffres à connaître

Quitte à casser l’ambiance, sachez que 2 700 nouveaux cas de cancer du testicule sont enregistrés dans notre pays chaque année. Dans 95% des cas, si la maladie est diagnostiquée à temps, la prévention est quasiment synonyme de guérison avec la survie à 5 ans qui oscille entre 98 et 99% pour les formes purement locale et supérieure à 70% pour les formes métastatiques. Toutefois le risque d’un diagnostic tardif peut déboucher sur des complications bien plus graves.


Au Bowling


Plus d’infos

www.cerhom.fr Test’écoute : 07 82 33 15 72 le lundi de 19h à 22h

La fin du cancer, le début de l’homme

www.movember.com

Association caritative luttant pour la santé masculine toute l’année au niveau mondial