L’alimentation des seniors : à fond la forme !




Aujourd’hui 23% de la population a plus de 60 ans. Les seniors en 2050 représenteront un français sur trois. Pour prévenir l’apparition des troubles liés à l’âge et maintenir un état nutritionnel satisfaisant, l’alimentation, combinée à l’activité physique, est une des solutions clés. Il est donc essentiel de connaître ses besoins nutritionnels pour bien vieillir.

Les Thermes de Brides-Les-Bains ont développé au fil des années une expertise solide en matière de nutrition. A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Alimentation le 16 octobre dernier, Nathalie Négro, responsable du Centre Nutritionnel des Thermes, nous livre 10 conseils en direction des seniors :



Nathalie Negro responsable Centre Nutritionnel(c)Gilles Lansard

1)Que l’on ait moins besoin de manger quand on avance en âge est une idée largement répandue. En réalité, les dépenses d’énergie (et donc les besoins) dépendent effectivement de l’âge, mais surtout du sexe, de la taille, du poids, de l’activité physique et principalement de la masse musculaire. Il est donc essentiel de manger suffisamment.


2)Les besoins en protéines augmentent avec l’âge car le corps a plus de mal à les utiliser. Si on éprouve moins d’attrait pour la viande, qu’à cela ne tienne : les poissons, les fruits de mer, les œufs seront d’excellents substituts.


3)Une astuce pour manger plus de protéines : faire des gratins ou des flans de légumes.



Flanc au légumes

4)Même si l’on a moins envie de manger de la viande, on ne devient pas végétarien strict après 65 ans. En effet, quand on change de régime alimentaire, l’organisme doit s’adapter (par exemple l’absorption intestinale du fer des végétaux doit augmenter), ce que le corps n’est plus capable de faire après cet âge.

5)Au-delà de 60 ans, nos besoins en calcium augmentent et pour bien les couvrir, 3 à 4 portions de produits laitiers par jour pour une femme (2 à 3 pour un homme), seront nécessaires. Cela permet en outre de compléter l’apport en protéines et notamment en protéines rapidement assimilées par le corps, ce qui est important pour le maintien et le renouvellement des muscles.



Les produits laitiers

6)Pratiquer une activité physique peu de temps avant un repas permet une meilleure assimilation des protéines. Ainsi, de façon optimale, on choisira de faire une activité physique en milieu de matinée.

7)Il faut boire régulièrement (au moins 1,4 litres pour une femme et 1,7 litres pour un homme) même si l’on n’a pas soif. En effet, d’une part la soif intervient tardivement dans le processus de déshydratation, d’autre part la sensation de soif a tendance à s’émousser. Comme parallèlement, notre peau laisse s’évaporer davantage d’eau, il faut penser à boire plus.

8)Quelques astuces pour boire davantage : mettre une alarme toutes les heures sur le téléphone pour penser à boire un verre d’eau ou une tasse d’infusion… - garder une bouteille d’eau sur la table de nuit, - laisser toujours une petite gourde dans son sac à main, - vérifier la couleur des urines : elles doivent être claires dès le milieu de la matinée jusqu’au soir…


9)Le goût et l’odorat évoluent et pour compenser, on a tendance à manger plus gras, plus salé, plus sucré. Pour éviter cela, les herbes et les épices seront des alliées précieuses. Par exemple, la cannelle et la vanille remplacent avantageusement le sucre sur une tarte, dans une compote, un entremets. Quant au sel, on prendra soin de toujours saler les aliments à la cuisson (dans l’eau des pâtes, du riz, avant de cuire la viande ou le poisson) et jamais après. Cela permet un salage homogène et pas excessif.



Cannelle et épices



10)Parfois, la digestion peut être plus lourde, plus longue. Ceci est dû à la diminution de la fabrication d’acide par l’estomac. Qu’à cela ne tienne ; on peut zapper le dessert de midi (laitage et fruit) pour le prendre en collation dans l’après-midi, où une petite pause sucrée sera la bienvenue.



Cours de cuisine(c)Gilles Lansard

Rappelons que les Thermes de Brides-les-Bains proposent des solutions sur-mesure aux pathologies associées (diabète par exemple) dont les programmes bénéficient du savoir-faire et de l’expertise du binôme diététiciens-nutritionnistes et éducateurs sportifs.

Thermes de Brides-les-Bains

www.thermes-brideslesbains.fr

0 commentaire

Posts récents

Voir tout