top of page

La 33è édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc se prépare


BUGGY(c)UTT


Il ne s’agit pas ici de vitesse ni de GPS, mais d’une navigation à l’ancienne. Seul Rallye-Raid hors-piste 100% féminin, les valeurs en sont le courage, le dépassement de soi, la loyauté, l’entraide, l’engagement environnemental et solidaire.


La fondation Bosch Car Service partage les mêmes valeurs et intervient en amont, pendant et après afin que les participantes vivent cette expérience en toute sécurité. Être ambassadrice Bosch Car Service leur offre de la visibilité et les aide à mettre en avant les causes chères à leur cœur. 4 nationalités, 5 équipages : franco-français, franco-suisse, franco-marocain et franco-canadien, de tout âge. Deux catégories différentes : 4x4/Camions et Quad/SSV.


Les Gazelles(c)UTT


Entre novembre et février, elles ont bénéficié de coachings mécaniques dans différentes régions représentatives dont un à Casablanca, afin de mieux appréhender la compétition et surtout de préserver leur véhicule. Il se crée déjà un esprit d’équipe par les échanges entre anciennes et petites nouvelles…


J’ai eu la chance de participer aux côtés des futures Gazelles à une journée de préparation technique chez Univers Tout Terrain à la Ferté-Gaucher. Parce que les connaissances en mécanique sont indispensables, les coachings mécaniques et les tutos sont un atout majeur.


Ma rencontre avec des gazelles engagées, un événement porteur de valeurs soutenu par la team Bosch Car Service. Suite à la conférence de presse, elles se sont prêtées avec plaisir et sourire aux interviews.



Présentation des véhicules(c)mfsouchet


Equipage133 « Battements de Cils » Catégorie 4x4 /Camions (4x4). 1ère participation en 2022. Emilie Trompat (de Montluçon), pilote, commerciale en agro-alimentaire, 2 filles. « Je conduis dans toutes les épreuves et laisse le soin à Emmanuelle, navigatrice, de nous guider dans le désert ». Emmanuelle Bessette (de Vichy), navigatrice, responsable d’une agence de recrutement, 1 enfant. « Ma fonction est d’aller d’un point A à un point B avec le moins de km possible juste avec une boussole et une carte (nous n’avons pas le droit au GPS). Je place mes points le matin, Emilie vérifie : on forme vraiment un duo. Si elle s’écarte du point pour des passages difficiles ou les dunes à franchir, je lui fais entièrement confiance.


EMILIE « Inspiré par une sage-femme revenant du Maroc nous avons commencé le Rallye des Gazelles en 2022 (Rallye très médiatisé) dans le but de faire connaître la maladie de ma fille qui est le syndrome de Kartagener, seconde maladie respiratoire en France après la mucoviscidose, et sensibiliser le grand public et les professionnels de santé. Il s’agit d’une entité rare parmi les dyskinésies ciliaires primitives caractérisée par bronchectasie et situs inversus (organes inversés sur le tronc). J’en ai parlé à Emmanuelle, marraine de ma fille qui m’a suivie. Suite à mon parcours de résilience d’avoir eu un enfant malade et de l’accepter, je me suis dit qu’il fallait que je le transforme en quelque chose de positif. Notre combat c’est que les malades (enfants et adultes) puissent avoir le protocole de soins le plus rapidement possible. Je me suis rapprochée des professeurs du CHU de Casablanca et du CHU de Rabat. Il s’avère qu’ils n’ont même pas de quoi diagnostiquer le malade sachant que la prise de sang coûte environ 400 €. Dans le cadre des Gazelles Engagées on a émis le projet d’acheter une machine au CHU de Casablanca au Maroc. C’est un challenge personnel, un dépassement de soi, ce rallye est un vecteur de valeurs qui nous correspond. »


Randonnée 4x4(c)MFSouchet


Equipage 27 « Team en vadrouille » Catégorie Quad/SSV (Buggy) confirmées. Francesca Chamberland, canadienne, navigatrice qui fait équipe avec Manuelle Gauthier (Ardèche) pilote :« Nous roulons ensemble depuis 3 ans sur le Rallye des Gazelles, et pour moi ce sera ma 6ème participation. Nous préparons notre navigation ensemble, nous avons beaucoup de bienveillance l’une envers l’autre. Par exemple, on ne part pas tant que nous ne sommes pas d’accord sur un point de relief, avec bonne humeur, l’important c’est d’y prendre du plaisir. On est 2 compétitrices et notre but c’est de ne pas lâcher, faire le maximum pour faire le meilleur. Nous nous sommes rencontrées sur d’autres Rallye et on s’est rendu compte que nous étions en osmose. Quant au pays qui nous accueille, il faut lui rendre ce qu’il nous a offert : cela fait partie de notre ADN. L’an dernier nous avons financé avec un autre équipage la construction d’un puits dans le désert pour les nomades. Nous avons versé une somme importante à Cœur de Gazelles (association caritative du Rallye Aïcha) et ce sont eux qui se chargent de la construction : nous espérons le voir en avril ! Francesca et Manuelle : 64 ans et 61 ans.



Francesca et Manuelle en Buggy(c)mfsouchet


Equipage 177 « Wonder Gazelles » Heïdi Derradji et Véronique Gianadda (Suisse) Catégorie 4x4 /Camions 4x4. Pour vous que représente ce Rallye ? « Une extraordinaire aventure humaine, c’est notre 2ème participation. En 2023 nous sommes parties toutes les deux avec une pilote différente, puis nous nous sommes rencontrées et avons voulu le refaire ensemble, tellement on a aimé ! »




HeÏdi et Véronique(c)TTT

Heïdi, passionnée d’automobile depuis l’enfance (le Dakar la faisait rêver) veut prendre le volant pour l’édition 2024 et vient de suivre une formation de pilotage spéciale Dunes au Maroc. Véronique préfère la navigation où on travaille avec des cartes des années 60 en noir et blanc avec des points géographiques précis. Elle a adoré cet aspect technique de la course où on doit dire à notre pilote « à 1km on va trouver un drapeau » et quand on l’aperçoit c’est une explosion de joie ! on forme un vrai binôme.

Gazelles engagées, elles ont choisi de soutenir l’Institut Gustave Roussy situé à Villejuif, 3è pôle cancérologie au monde et 1er en Europe. Heïdi « Ils me suivent tous les 6 mois depuis mars 2021 date de l’annonce de mon cancer du sein (mutation génétique). Oncologie, imagerie, chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie. Cela me paraît logique de faire un geste pour leur dire merci car ils ont fait beaucoup pour moi au niveau des soins et soins de support, et pour la cause des femmes. Dr Françoise Rimareix, directrice médicale, marraine de notre équipage, s’est battue depuis des années pour que la reconstruction fasse partie intégrante du parcours de soin sans reste à charge pour la patiente opérée. Avant c’était considéré comme « esthétique » et dépendait des moyens financiers des femmes. Nous la remercions pour tout ce qu’elle a fait pour la cause de ces femmes opérées mutilées à jamais. » Heïdi et Véronique 44 et 46 ans.



Visite UTT(c)mfsouchet Chez Univer Tout Terrain(c)mfsouchet De retour(c)mfsouchet


Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc

Du 12 au 27 avril 2024

Comentarios


bottom of page