top of page

Le bon pain de France !


Lorsque l’aube soulève le petit matin dans les rue de Paris, ça sent bon la France et le bon pain chaud. Le croissant, là-haut dans le ciel, s’échappe tout à coup, pour venir flirter, se moucher, se serrer contre une baguette, une miche ou une couronne. Les unes comme les autres, elles sont reines ce matin.



(c)pxhere.com


Pourtant étalées ou entassées simplement, elles dégagent néanmoins une odeur souveraine. Cela s’appelle une distinction honorifique, un titre de noblesse rien ne se voit, tout se sent. L’air que je respire croustille à l’orée de mes narines, qui se dilatent, palpitent frénétiquement, avant de se laisser mourir de plaisir.


Quelque part, une voix s’élève et dicte sa loi épicurienne : délecte-toi ! Ce n’est pas un péché, c’est l’envie de vivre. C’est un luxe animal, qui devrait être réservé à l’humanité tout entière. Hume cet instant et ne l’oublie jamais !


Un passant sifflote et fait « hum ! » en fermant les yeux. Puis, léger comme l’air qu’il respire, laissant poindre un sourire à ses lèvres, il entre dans la boutique. D’autres le suivent. Place d’Aligre, face à la Halle. Pain « Bio » ou « traditionnel ». Tous les titres pompeux sont là. Mais, c’est tout simplement « Le bon pain ». La langueur du petit matin ne tarde pas à capter l’endroit où vient de naître celui qui donne chaud au cœur, que l’on baptise « pain frais ». Il s’échappe du fournil infernal un parfum de blé et de céréales. Et, la baguette magique apparait, parée de ses plus belles dorures. Quelle chance ! Le hasard a voulu que je sois témoin de sa naissance !



Four à pain CC0 Domaine public/pxhere.com


Je ne peux m’empêcher cette prière : « ô Seigneur, donne-nous notre pain chaque jour… » !


A cet instant crucial, je pense aux malchanceux, aux restrictions, à toutes les misères qui réclament leur pain, en même temps que leur mère. Avec un sentiment de honte, face à cette opulence du plus simple des plaisirs.


Je coince alors sous mon aile ce trésor, afin de le cacher. Ou de le protéger. Voilà donc l’origine de l’emblème caricatural de la France… Car, ne vous y trompez pas, il s’agit bien là d’un symbole de protection.



Conciergerie CC0 Domaine public/pxhere.com

Marie-Antoinette, quelle erreur de ta part, que d’avoir répondu au peuple qui te réclamait du pain : « Si vous n’avez plus pain, mangez de la brioche ! » Rien, non rien ne remplace le pain quotidien, pas même la brioche.


Pour lui, Paris se révolte. Sans lui, Dieu n’existe plus !

bottom of page