Un moment de grâce dans le monde du travail


Consacré aux mutations du monde du travail, le festival « 360 possibles » qui s’est déroulé du 12 au 14 juin à Rennes a proposé de véritables pauses bien-être où chacun a pu souffler, et « faire un rêve ».



« 360 possibles » … Le titre est déjà une belle invitation en ces temps de déprime où les

crises et les mauvaises nouvelles se succèdent à la pelle. Installé cette année dans le cœur vert de Rennes, ce festival est dédié aux nouveaux outils du travail collaboratif et aux nouvelles méthodes de management. Organisé par Bretagne Développement Innovation, l’agence du développement économique du Conseil régional de Bretagne, il a converti le magnifique parc du Thabor en nouvelle terre promise.

Au-delà du programme de réjouissances proposant des conférences, ateliers, master class,

tables rondes et feux de camp, 360 possibles est surtout une formidable invite à imaginer l’avenir de manière positive. Convoquant l’entreprise au rayon du Bien-être de la planète et de la tête de ses salariés, les experts et coaches ont tenté de re conjuguer vie perso et pro en prônant l’équilibre comme moteur de productivité. Ces 3 jours de brainstormings ont offert de nombreux témoignages et exemples de transformations à travers des réalisations de pionniers de l’innovation. Et avec des têtes d’affiches comme Tom Szaky (fondateur de TerraCycle), Olivier Pourriol (philosophe), Nan Thomassey (réalisateur de Nus et culottés), Matali Crasset designer…

Ces retours d’expériences auront permis aux participants de faire un rêve : celui d’imaginer un monde du travail où l’entreprise en aurait fini avec les problèmes liés à la productivité, rentabilité, précarité, flexibilité, harcèlement, pression, Burn -out, pollution, scandales, et autres malaises. Et où elle se donnerait les moyens de cultiver, les ressources, la bienveillance, les cercles vertueux, l’inventivité, la créativité, l’optimisme, l’énergie, l’économie circulaire et autres remèdes, histoire de clouer le bec aux plus pessimistes et autres collapsologues. Ce festival propose un monde du travail hors norme, où les relations humaines et professionnels se conjuguent dans un temps qui préfère aux problèmes leurs solutions. Une expérience à vivre assez unique pour des participants en quête de sens, de connaissance, et de confiance en l’avenir. Un vrai défi à relever aussi. Bref, une vie mode d’emploi à travers un concept différent d’entreprises qui placent l’humain au centre des préoccupations professionnelles, sociétales et environnementales. L’occasion aussi de découvrir de nouvelles philosophies et pratiques (ah le yoga !) grâce aux experts venus du monde entier qui ont offert des outils nécessaires au changement des méthodes de travail pour booster la volonté et la créativité avant la rentabilité. On a pu ainsi sentir la montée en puissance des antidotes au marché de la souffrance au travail.

Rendez-vous l’année prochaine

www.360possibles.bzh