ESCALES A BERGAME ET SAN PELLEGRINO

Mis à jour : janv. 20

Notturna piazza duomo/fabio toschi(c)


Les compagnies « low cost » ont envahi le ciel. Elles ouvrent des liaisons à tire d’aile. Le « City break » ne se limite plus aux capitales européennes. A nous les nouvelles destinations comme Bergame en Lombardie.

Città Alta Bergamo

Depuis que son petit aéroport est devenu le plus grand hub de Ryan air avec 13 millions de passagers en 2018, et le 3 ème d’Italie, la petite cité de 120 000 âmes s’est transformée en ambassadrice d’un art de vivre à l’italienne, fait de chaleur humaine, d’authenticité, de convivialité, et de gourmandises.


Située entre les Pré Alpes et la plaine du Pô, Bergame possède le goût corsé du café italien qu’on savoure après un plat de Creste Scalvine (ravioli au fromage), la spécialité locale. La Lombarde a d’ailleurs été élue capitale du fromage, suite à une compétition entre les villes créatives organisée en novembre 2019 par l’Unesco. Elle avait déjà accueilli « le plus prestigieux concours de fromage au monde », le 18 octobre dernier pour sa 38ème édition. Les World Cheese Awards ont évalué plus de 3804 fromages provenant des quatre coins du monde. Les américains sont arrivés en tête de ce classement avec un bleu provenant du sud de l’Oregon. L’Italie s’est classée en seconde position, avec un Parmigiano Reggiano, quand la France ne s’est retrouvée que 8ème avec l’époisses AOP, un fromage de Bourgogne. Mais les pépites gastronomiques qui enchantent les papilles, la Lombardie n’en manque pas à l’image du pays ! Outre le fromage, on se régale beaucoup de champignons et de charcuterie et de glace comme la Stracciatella, inventée à Bergame (glace Chantilly et chocolat croquant). A découvrir dans les nombreuses épiceries fines de la ville haute de Bergame, perchée à environ 320 m et à laquelle on peut accéder en funiculaire.


funicolare san vigilio

Bergame étonna beaucoup Herman Hesse par ses allures bien plus toscanes que les autres villes du Nord de l’Italie. Elle impose avec panache, le poids de son histoire qui se déploie sur deux niveaux. D'un côté la ville basse et moderne du 19ème de l’autre sur la colline, la ville haute qui palpite dans ses murailles vénitiennes.


Bergamo Mura /Dimitri Salvi(c)

Dans cette Citta Alta, le passé éclate sur les façades gothiques, néoclassiques, Renaissance, ou classiques. La ville médiévale sous domination vénitienne pendant quatre siècles, abrite entre ses étroites ruelles pavées d’antiques vestiges romains, des églises de la Renaissance, des palais du XVIIIème siècle et des façades néoclassiques, qui donnent sur la célèbre Piazza Vecchia, à proximité des musées. Ici trônent le Duomo di Bergamo, la cathédrale de la ville.



Duomo di Bergami

La basilique romane Santa Maria Maggiore qui reste toujours ouverte et gratuite pour les touristes mais ferme pendant les offices. C’est une splendeur baroque qui coiffe l’église du 12 ème siècle dans un déluge de marbre de stuc, de tapisseries et de fresque. Il aura fallu un siècle pour achever ce chef d’œuvre. A voir aussi, l’immense Cappella Colleoni, une chapelle décorée de fresques du XVIIIe siècles peints par Tiepolo.



Cappella Colleoni

On peut ensuite grimper au Campanile (Campanone) pour admirer la Piazza Vecchia emblème de l’harmonie parfaite entre les styles selon Le Corbusier qui la découvre en 1961.



Piazza vecchia - Bergamo

Il vous reste à explorer les environs avec San Pellegrino, station thermale phare de la région. Elle est plus connue que Bergame grâce à son eau minérale (vieille de 600 ans), qu’elle soit embouteillée ou pas aujourd’hui par Nestlé ! Dans cette vallée, la nature prend ses aises, dans un déluge de verdure et de sapins qui s'ouvrent et se resserrent comme un cœur palpite. Sur cette terre d'exception, les haltes aussi le sont. Ainsi San Pellegrino située à environ 40 minutes de voiture. Son Grand Hôtel tout droit sorti du film Grand Budapest Hôtel vous salue dès l’entrée, en attendant d’être réhabilité et de retrouver son lustre Belle Epoque.


Il est fermé contrairement aux thermes relookés de frais et qui mêlent architecture Belle Epoque et contemporaine, escaliers monumentaux, pierre et bois, photophores et lumière naturelle, et vous offre sur 3 étages une multitude de salles, avec ou sans musique, et sous différents éclairages… C’est un concentré du meilleur des spa, thermes et de la Thalasso réunis. Ce best off en libre-service est composé des classiques, parcours kneipp, bains japonais, saunas, hammam, douche à affusion, Hydro jambes (bains alternés en température pour les jambes) détente sous pluie marine, grotte à sels, cryothérapie.

Seuls les modelages sont individualisés et sur réservation, en option payante, pour le reste il vous en coûtera moins de 50 euros la journée si vous voulez vous attarder grâce à l’Aperitivo

et un buffet « happy hour » à volonté. Et cerise sur la détente, l’ambiance cool et friendly ! Preuve qu’en Lombardie, se détendre est un art qui n’attend pas le poids des années. La clientèle est en effet constituée à 80% de millénnials, et c’est l’autre surprise de ces thermes qui cultivent la nostalgie des bains romains antiques dans une ambiance très génération Y (20/35 ans) en peignoir et en tong ! Prévoyez au moins 3 heures sur place.


Pratique :

S’y Rendre :

En avion, il y a une ligne Ryanair Paris (Beauvais) – Bergame (Orio al Serio) à partir de 30€, A/R !


Se Renseigner : www.valseriana.eu

San Pellegrino Terme

www.qcterme.com/fr/san-pellegrino/qc-terme- san-pellegrino


Où dormir dans la vallée à Castione della Presolana ? Hotel Milano Alpen SPA****(hôtel de charme 4 étoiles )


Que voir à Schilpario

La Mine Gaffione


Quand la mine de fer a fermé en 1972, le tourisme a sauvé cette vallée. Outre la descente dans la mine, ne ratez pas son musée qui expose une collection exceptionnelle (3000) de lampes à huile de mineurs, vendues par le propriétaire pour certaines à 200 euros. Avis aux collectionneurs. Autre figure locale, le sympathique conservateur du musée des arts et traditions locales.

La vallée est sa terre d'élection, il en est la mémoire vive. On est reçu comme un ami. Il veille aussi sur la bibliothèque municipale avec son éternel sourire.

On y découvre les Valises-armoires en carton des migrants ; ils sont légion à avoir quitté la région après la fermeture.

On peut contempler aussi les jouets d’enfants en bois, la roue du moulin que les juniors, qui étaient payés avec de la nourriture et de l’huile,. ont fait tourner jusqu’ à la seconde guerre. Émouvant.

https://www.minieraschilpario.net/


Que voir à Ardésio ?

Sanctuaire de Notre-Dame-Des-Grâces

Sanctuaire de Notre-Dame-Des-Grâces: Au pied des préalpes Orobie, dans le petit bourg

d'Ardesio, s'érige l'imposant sanctuaire de la Madonna delle Grazie. A l’extérieur, la structure est dotée d'un grand parvis mais son aspect est austère et contraste avec l'intérieur baroque, dont les parois sont riches en décorations, œuvres d'art et sculptures. La fresque de l'apparition est la seule faisant partie de la «stanza dei santi» à être parvenue jusqu'à nos jours. Le clocher en marbre a une hauteur de 68 mètres, trois fois la hauteur du sanctuaire.


Où dormir, se requinquer, et se régaler en débarquant à Bergame ?

L’hôtel, Winter Garden Hotel****, un excellent rapport qualité/prix pour cet établissement qui compense largement son emplacement près des bretelles d’autoroutes et de l’aéroport. Accueil très convivial, restaurant l’Officina de qualité et un petit bijou de Spa avec hamman, bains bouillonnants, fontaine de glace et massages à partir de 25 euros les 25 mn. Topissime. Les chambres sont grandes et le personnel aux petits soins.


Où dormir dans la vallée ?

Hotel Milano Alpen SPA**** de Castione della Presolana (belle vue sur la montagne)


Où déjeuner au Restaurant ALBERGO BRESCIA.

Ce 3 étoiles flambant neuf est bourré de charme et on s’étonne qu’il n’ait que 3 étoiles. Le spa va ouvrir l’an prochain, sans aucun doute une des meilleures adresses de la région, avec une vue époustouflante sur les sommets enneigés.


Bon à savoir

Le bon pape du Vatican 2, Giovanni 23, est né dans le village de Sotto il Monte, à 15km de Bergame, on lui doit la réforme qui a imposé que la messe soit donnée en italien et plus en Latin.