Soirée CORONAVIRUS à l’Auditorium des Thermes d’Enghien-les-Bains


Par Marie-Françoise Souchet

« Il ne s’agit pas de reprendre tout ce que les médias, les pouvoirs publics ont délivré depuis plus de 8 jours les protocoles et les précautions. Il s’agit de lutter contre un deuxième virus qu’est « la panique ». Et l’information scientifique peut remettre les choses à leur place. » Philippe Sueur, maire d’Enghien-les-Bains au micro d’IDFM Radio Enghien.

Professeur François Bricaire et Philippe Sueur (c)MF Souchet

« Nous avons la chance d’avoir ce soir l’un des plus grands infectiologues français qu’est le Professeur François Bricaire, membre de l’Académie de Médecine, et le Professeur Philippe Casassus, professeur de thérapeutique qui vont mettre en perspective cette épidémie et autres pandémies, ce qu’est le virus, comment il peut évoluer ou pas. Voilà c’est ce que nous voulions, c’est informer et c’est tout-à-fait dans le cadre des EME (Entretiens Médicaux d’Enghien) que nous avons mis en place depuis une dizaine d’années. Ils ont une vocation à vulgariser la médecine, à organiser des grands débats avec le public, mais aussi des séances beaucoup plus restreintes, d’informer les médecins, de travailler entre praticiens et parfois entre praticiens et public. »

« Ce soir, nous sommes bien dans cette perspective. Un maire a un premier devoir, c’est toujours de prévenir. Il faut anticiper. Nous risquons effectivement l’épidémie y compris dans le Val d’Oise. Les protocoles nous les avons diffusés, nous sommes organisés, nous sommes prêts et nous pensions qu’une information était un acte de partage. » Philippe Sueur, le 3 mars 2020.

Voici le programme de la soirée :


Pr François Bricaire, Philippe Sueur, Pr Philippe Casassus (c)MF Souchet

Point scientifique par le Pr François Bricaire : le virus, les chiffres, les modes de contamination, la période d’incubation, la prévention, les moyens de détection, les porteurs sains, la prise en charge des personnes contaminées, les populations à risque, enfants, personnes âgées et/ou immunodéprimées, les traitements, les vaccins, les fake news…

Point sur l’histoire des précédentes pandémies dans le monde avec projection sur écran par Pr Philippe Casassus.


Les recommandations nationales et les réponses locales avec Philippe Sueur.

La soirée s’est terminée par un « Questions-réponses » avec une large participation du public venu nombreux.

Vous pouvez réécouter des extraits de cette soirée sur ce lien :

http://www.idfm98.fr/speciale-coronavirus-avec-pr-bricaire/

Quelques extraits

Point de départ de la propagation

La chauve-souris est accusée de transporter un grand nombre de virus, comme cela a été le cas avec le précédent coronavirus, le virus Ebola et la rage. Elle le transmettrait ensuite à un animal intermédiaire comme la civette, le singe et ici vraisemblablement le pangolin.

Durée d’incubation

Entre 3-4 jours et 14 jours maximum, soit 10 jours environ.

Transmission

Alors que le virus ne se transmettait que de l’animal à l’homme les médecins se sont aperçus qu’il se transmet aussi d’homme à homme par les voies aériennes, on parle alors de transmission respiratoire. Le virus s’installe dans les cavités aériennes pour développer des symptômes respiratoires. La transmission par voie fécale serait vraisemblable, comme cela a été le cas avec le SRAS. Le manuportage, d’où les consignes et l’importance de se laver les mains régulièrement et de désinfecter les surfaces souillées, le virus restant sur la peau un certain temps (on ne peut dire combien).

Comme le rappelle Pr Bricaire, les personnes fragilisées, dont les personnes âgées, les personnes souffrant de diabète, de problèmes cardiovasculaires ou respiratoires, en traitement contre le cancer sont les principales victimes. Leur fragilité provoque des formes plus sévères de pathologie.

« Peut-il y avoir des porteurs de virus qui ne soient pas ou très peu malades et transmettent le virus ? La réponse est OUI. Ce qui explique que l’épidémie se diffuse si vite. » Dans le précédent cas de coronavirus, le virus ne se transmettait que si l’autre sujet était malade ou déjà fébrile.

Mutation des virus

Certains virus mutent beaucoup (la grippe), d’autres non (la rougeole) ou peu (coronavirus). Pourquoi ? Comme l’indique Pr Bricaire, les virus s’adaptent et changent dès lors que l’atmosphère devient défavorable. Ils mutent lorsqu’ils sont en danger, par instinct de survie. Le virus a ainsi muté chez le pangolin, mais chez l’homme il ne bouge plus.

Comprendre la différence entre bactéries et virus

Bactérie : un organisme pouvant vivre seul. Traitement par les antibiotiques.

Virus : un petit organisme qui a besoin d’un support (animal, végétal, être humain) pour survivre. Traitement : potentiellement les antiviraux pour certains virus. Cependant les antiviraux font diminuer les manifestations des symptômes de la maladie mais ne font pas disparaître pour autant le virus. Soit le corps est en capacité de se débarrasser du virus (c’est la « bonne nature ») sinon il reste à l’intérieur de notre organisme.

Plateau Soirée Coronavirus Enghien-les-Bains(c)MF_Souchet

L’action des pouvoirs publics

Les pouvoirs publics doivent appliquer une politique sanitaire organisée par les autorités compétentes. Sur le terrain, le préfet, en lien avec l’ARS (Autorité Régionale de Santé) dispense les messages et protocoles correspondant aux risques.

Les villes se chargent ensuite de relayer les précautions en les diffusant largement.

Stade 1 : l’objectif est de freiner l’introduction du virus.

Stade 2 : il s’agit de freiner la propagation et d’isoler les clusters ou foyers d’infection.

Stade 3 : les pouvoirs publics œuvrent à freiner les effets de la pandémie. Il faut freiner l’extension et gérer la prise en charge des plus fragiles.

Tous acteurs face au coronavirus

Il incombe à tous les Français de se responsabiliser face au virus.

Pour toute question : composez le 0 800 130 000.

Vous pensez présenter des symptômes ? Ne sortez pas de chez vous. Ne vous rendez pas à l’hôpital. Appelez votre médecin traitant.

Suivez les consignes d’hygiène

Se laver régulièrement et soigneusement les mains et poignets. Ne pas se serrer la main. Ne vous embrassez pas et évitez les accolades. Levez le coude si vous toussez ou éternuez. Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le. Portez le masque si vous êtes malade. Le masque chirurgical est conseillé dès que les symptômes apparaissent. Le masque filtrant est quant à lui utilisé par le personnel soignant pour éviter que des agents infectieux extérieurs ne les contamine. La durée d’efficacité est de quelques heures, il faut ensuite jeter le masque.

Contact avec des personnes fragiles

Les règles d’hygiène et le port du masque s’imposent d’autant plus face à une femme enceinte, des personnes âgées ou des personnes immunodéprimées.

Contact avec des produits

Lors des questions du public, certaines personnes ont demandé quels sont les risques de contamination lorsqu’on fait ses courses au supermarché ou au marché, notamment sur l’achat de légumes et fruits touchés. Pr Bricaire rappelle que les virus n’aiment pas le vinaigre, vous pouvez donc nettoyer vos fruits et légumes dans une eau vinaigrée.

Traitement

Il n’existe actuellement pas de traitement à proprement dit du virus. Avant de concevoir un vaccin, il faut disposer de l’agent infectieux, en comprendre la structure pour vérifier que le vaccin est efficace et bien toléré, ce qui demande du temps (environ un an). Actuellement : des essais sont réalisés notamment en Chine et en France.

Le coronavirus et les enfants

Pourquoi les enfants ne sont-ils pas atteints ? Il semble qu’il y ait beaucoup de porteurs sains. Le système immunitaire immature des enfants ne permettrait pas au virus de s’implanter, tout comme le système anatomique respiratoire n’aurait pas la maturité nécessaire au virus. Les enfants peuvent donc transmettre le virus, même s’ils sont des porteurs sains.

Les premiers symptômes

La toux, la fièvre, une gêne respiratoire. On peut avoir des premières formes de CoVid-19 (littéralement CO pour Corona, V pour virus, i (pour infection, D (pour desease), 19 (pour l’année) sans fièvre. La toux peut aussi précéder la fièvre.

Pour tout savoir sur le coronavirus, ses symptômes, les précautions à prendre, ainsi que les outils à disposition des professionnels de santé, rendez-vous sur

www.gouvernement.r/info-coronavirus

www.santepubliquefrance.fr


Composez le 0 800 130 000 si vous avez un doute (fièvre, toux, problèmes respiratoires).

Ne cédez pas pour autant à la psychose mais soyez vigilants et respectez les recommandations !