Echappée belle en Moselle avec junior.

Mis à jour : 23 déc. 2020

A l’heure du déconfinement et des vacances d’un noël sans ski, nous vous proposons de suivre nos pérégrinations en Moselle. Nous sommes partis un week end avec junior, entre nature et culture.




Première étape

Première étape, Metz, où nous attend un super petit déjeuner dans un salon de thé comme vous en rêvez. Après une copieuse mise en bouche des délices lorrains (forêt noire, napolitains et autres douceurs) dont regorge ce salon qui accroche comme des tableaux ses vélos enguirlandés aux murs, nous allons nous enfoncer dans la forêt à la rencontre du prince du clair-obscur, Georges de la Tour. J’avoue m’être demandé si ce peintre allait séduire mon junior de 6 ans, plus adepte des dinosaures et des robots que des artistes du 16ème, fussent-ils les plus grands maîtres ? Je l’ai préparé d’un « tu vas voir le clair- obscur c’est fantastique, comme si je l’emmenais voir un film d’héroïque fantaisie. Il a répondu d’accord. Toujours partant mon petit curieux.


Fox Coffee

Nous avons mis le cap sur Vic-sur-Veille, qui consacre un grand musée à son enfant prodige né un beau jour de 1593. J’étais un peu anxieuse, à l’idée d’entamer ce périple avec le maître du ténébrisme lorrain, n’allais je pas ennuyer à mort junior ? C’était méconnaître non pas les talents du peintre mais d’ Emma Wiest notre médiatrice culturelle qui allait nous mettre de suite dans le bain. On a commencé par s’asseoir par terre à la demande d’Emma qui a précisé « c’est propre ici ». A l’aise Blaise s’est dit junior. Mais je n’étais qu’à moitié rassurée devant la galerie de petits formats à contempler. A tort, Emma l’a pris en main, et mis en selle à grands renfort de questions : « Alors ce personnage comment il est installé, debout assis ? il nous regarde ? Tu sais comment il travaillait ? Alors installe toi comme le modèle, et on va voir le clair- obscur comme sur le tableau. » Autant vous dire que junior s’est prêté au jeu du modèle à la perfection !


Nous avons suivi Emma qui a expliqué : « on va dans la forêt, et dans une forêt en pleine tempête. Mais on va faire d’abord l’arbre. Regarde ce tableau avec une forêt. On va faire le tour du bout de nos doigts. Devant mon étonnement Emma a ajouté: « Ici on mime les arbres, la tempête, on regarde des livres, on dessine des arbres avec ses doigts, on sert de modèle, on écoute des histoires du Géant Christophe. A cet âge-là on peut tout faire, ils sont curieux de tout. On coupe, on prend un rouleau de PQ pour un tronc d’ arbre et on coupe des feuilles en faisant des encoches ». Puis se tournant vers junior : « on a vu la différence de formes entre le cyprès et le sapin et leurs couleurs, tu vas pouvoir choisir ton modèle d’arbre. Tu as choisi un sapin, ok vas-y !


EMMA, médiatrice culturelle avec Junior

Nous avons passé la matinée sans la voir filer, junior concentré était enchanté de son atelier. Il a rapporté son oeuvre chez lui, et je n’ose pas imaginer son niveau d’enthousiasme si le circuit en réalité virtuel n’avait pas été déprogrammé à cause des conditions sanitaires. Ce sera pour une prochaine fois. On se souviendra que George de la Tour a grandi au coeur du Saulnois, le plus grand territoire de la Moselle, qui comme l’Alsace a été annexé et garde ses particularismes. A midi nous avons filé déjeuner vers l’Embellie, une des bonnes adresses de ce département qui n’en manquent pas.


Des moutons chez le coiffeur ?

A peine descendu de voiture, junior a rencontré les épouvantails.

« Ils servent à quoi les épouvantails a questionné, notre hôtesse, Isabelle Paté ? Devant sa perplexité elle l’a secouru d’un : « à chasser les oiseaux, et cette herbe tu la sens? Et d’ajouter « venez goûter les tomates de la serre, de vrais bonbons. Et à ma grande surprise autant qu’à celle de junior himself, loin d’être un fan de tomates ; il s’est régalé! Ce n’était qu’un début, Isabelle Paté ne l’a pas lâché : « Tu savais que les vaches allaient chez le coiffeur, nous on les tond aussi! Au passage elle a flanqué une drôle de poule soie dans les bras de junior qui n’en menait pas large ! Puis il a enchaîné les découvertes, Tu sais comment on reconnait, les brebis ? A leur boucle dans l’oreille et là elle fait caca et ça va servir de repas aux plantes. Si si ! »Il a froncé les sourcils, sceptique.





Un après-midi plein de surprises

L’après-midi junior a expérimenté le vélorail, une grande première. Nous nous sommes enfoncés un peu plus dans cette forêt lumineuse et giboyeuse. Nous avions rendez-vous à la gare de Dieuze, point de départ de ce parcours qui traverse un site ferroviaire du XIXème siècle. Quelques installations et nous pédalions à travers champs au fond de la vallée du Spin. Et en admirant, les champignons et les prunelles sauvages au bord du rail en saluant les vaches qui nous contemplaient. La pluie nous a fait faire demi-tour avant la fin du parcours qui s’achève aux portes de Vergaville, où l’on peut admirer une abbaye bénédictine fondée en l’an de grâce 966 et qui abrite aujourd’hui une fromagerie. Nous avons poursuivi vers la ferme pédagogique de Dédeling.




« Regarde le blé et l’orge, ils sont différents de couleur et de taille et ils ne servent pas à la même chose. » Au bout d’une heure à ce rythme, il était chez lui dans la bergerie pour nourrir les brebis !! Et, coup de bol, nous arrivions en pleine saison de la tonte qui ne se déroule que deux fois par an, bluffant !» Pour se remettre de ces émotions nous avons fini attablés, autour d’ un goûter fermier que Pantagruel n’aurait pas renié.


Le blé en herbe


Un hébergement insolite

Puis, la tête pleine d’infos et le ventre plein, nous sommes partis digérer ce concentré dans notre hébergement insolite, une cabane plantée sur pilotis sur un lac au milieu des champs. C’était la cerise sur le gâteau de cette journée pleine de surprises. Junior était en liesse, prêt à la jouer Robinson Crusoé. Et excité comme une puce à l’idée de flotter sur l’eau du haut de son lit superposé. Il fut aussi ravi du plateau fourni qu’il a engouffré en partie et avec ma partie, ah feu le pâté fermier que je n’aurai pas eu le temps de tester ! Pour le reste, on s’est vite adapté aux toilettes sèches, à l’absence d’eau courante et de salle de bain, écologie oblige, une véritable expérience pour un petit bonhomme qui a l’habitude de voir couler à flot l’eau du robinet !


Ma cabane au Canada


Après une nuit d’un silence de plomb, ce sont les bêlements des moutons qui ont fait sortir du lit junior qui s’est expulsé dare dare de de son perchoir pour aller les voir ! Nous ne les verrons pas, la haie de ronces est trop dense mais découvrirons à notre grande surprise que nous avons des voisins, bien dissimulés dans un recoin du lac qu’ils doivent rejoindre en barque. Bravo pour l’absence de vis-à-vis, sommes toute trop rare. Puis nous avons quitté notre cabane au Canada pour retrouver leurs propriétaires Robin et laure, dans leur asinerie, Mosell’âne.


Une histoire d'ânes

Ils élèvent des ânes afin de produire du lait d’ânesse bio, qui rentre dans la fabrication de leurs cosmétiques bio. Leur aventure a commencé il y a 10 ans. « Ici aucun âne ne part à la boucherie. Je les aime trop, nous a prévenu Laure. Puis s’adressant à junior « tu connais le nom de la maman âne ? du bébé ? et qu’ est-ce qu’ ils mangent? Peur de coiffer le bonnet d’âne ? junior est tout ouïe. Laure poursuit : « Elle va porter son bébé 12 mois, et vit jusqu’à 40 ans maximum mais elle est robuste, elle n’est malade en général qu’une fois dans sa vie ! Elle peut faire 10 ânons, qu’elle allaite jusqu’à 9 ou 11 mois.


La traite


Allez on va traire, « à tout à l’heure dit junior en caressant un âne qu’il trouve bien plus doux que le mouton. Et en écoutant son guide qui poursuit ; » il n’est pas si têtu qu’on le dit, s’il refuse de te suivre c’est souvent pour une bonne raison, car cet animal est intelligent. Plus on l’aime plus il est reconnaissant. Mais ça n’est pas un mouton, et il a parfois un petit caractère de cochon ! C’est dit. Après l’initiation à la traite Junior a goûté et aimé le lait d’ânesse, bourré de vertus pour le système immunitaire mais vendu de 30 à 40 euros le litre. Il a jeté un œil à la savonnerie, où les ateliers s’adressent aux adultes et aux professionnels car les éclats de soude sont très dangereux.



Les jardins fruitiers de Laquenexy

Ultime étape ; les jardins fruitiers de Laquenexy où junior va encore enrichir sa culture en pleine nature ! Au total une vingtaine de jardins thématiques et autant de conservatoires des espèces, sans oublier les labyrinthes, le Jardin des 1ère nations avec des sculptures Maoris et une sculpture taillée dans le bloc de jade le plus gros du monde en dehors de la nouvelle Zélande. Et ce n’est pas tout. Voici aussi la plus grande collection de pommiers en France, et du monde pour les framboisiers.


Jardin des 1ère nations

Les visites guidées commencent dès 4 ans. Ici on goûte les fleurs de coriandre, comme les fanes de carottes, on profite des animations. Et on y apprend que ce monde végétal n’est pas inoffensif, la preuve par le laurier rose ou le muguet, le buis, plantes aussi communes que toxiques, méfiance aussi avec les jacinthes qui décorent souvent les table de Noël, mais qui ne sont pas mortelles contrairement à d’autres beautés du diable qui vous expédient dans l’au-delà en 30 mn ! Tous ces dangers auront mis en appétit junior qui se délectera d’ un taboulé aux crevettes, d’un risotto de céleri aux truffes, et d’une glace au chocolat artisanale. Rien que ça…On ne badine pas non plus avec la table aux jardins fruitiers de Laquenexy.





Pratique


Se renseigner

www.mosl.fr


Où se restaurer ou boire un chocolat chaud

Fox Coffee,

6, rue Gambetta

57000 Metz

Téléphone : 06 49 21 00 01


A voir à Vic-sur-Seille :

Musée Georges de La Tour

Place Jeanne d’Arc

57630 Vic-sur-Seille

03 87 78 05 30


Si les conditions sanitaires le permettent, n’hésitez pas à faire L’ARTelier de Georges. Une immersion virtuelle, dans l’atelier de l'illustre lorrain ainsi qu’un voyage dans le temps !

https://www.facebook.com/watch/?v=680917455628857

Atelier enfant, « Les arbres dans les tableaux »


Où déjeuner ?

L’embellie

15 rue Clémenceau

57260 Dieuze

Une cuisine du jour, de terroir, avec des produits de saison



A visiter

Ferme pédagogique de Dédeling

Visite et ateliers « laine », « céréales », étude du paysage…

https://fermededeling.jimdofree.com/ferme-p%C3%A9dagogique/



Pour se mettre sur les bons rails !

VéloRail avec Saulnois D’Rail

https://lesaulnoisdrails.fr/


Les jardins fruitiers de Laquenexy

http://www.jardinsfruitiersdelaquenexy.com/index.php/notre-histoire/les-jardins-fruitiers



Où dormir sur ses deux oreilles écolos?

Gîtes Robin’son

Domaine de Haussoville

57830 Foulcrey

www.gites-robinson.fr