Massillan : Yes we can !

Mis à jour : 12 déc 2019

Côté Bastide Photo Domaine de Massillan(c)

Texte Martine Guilcher

Situé près d’Orange le château de Massillan inscrit une nouvelle adresse au luxe durable, dans le nord Vaucluse. Il fallait oser créer cette oasis ultra écolo de 10 hectares, dans le premier département consommateur de glyphosate en France.

Le parc Photo Domaine de Massillan(c)

A l’origine, c’est autant une réflexion qu’une volonté, qui a présidé à l’heureuse génèse de cet hôtel labellisé « hôtel&préférence. Didier Perréol n’en est pas à son premier coup d’essai, ce pionnier est entrée en bio il y a déjà 30 ans en créant la marque Ekibio, parmi les leaders du marché …

Inspiré, Didier Perréol n’est pas seul, il a sa femme Marie, pierre angulaire du lieu et de l’atmosphère, elle a su conjuguer à merveille les vieilles pierres au design.

Salon extérieur Photo Viriginie Ovessian(c)

On lui doit le Spa du château, le 1er Spa de la marque Biovive, créée par le groupe Cinq mondes. Une marque engagée pour la préservation de l’environnement, offrant des soins bioénergétiques qui s’appuient sur la force régénératrice des bourgeons.

©VirginieOvessianPhotographe

Tel un nouveau bijou d’art de vivre, à deux tours de roue d’Orange, le château hôtel, met l’accent sur une modernité et une écologie joyeuse. Et ce, à la faveur d’étonnants jeux de

immenses platanes photo domaine de Massillan(c)

lignes qui fuient la dictature de l’angle droit. Voici un véritable « havre de paix ». L’ensemble résidentiel a été conçu de façon à préserver le caractère traditionnel. Le complexe respecte dans la végétation (les immenses platanes jamais coupés forment une allée pour mener au potager certifié Ecocert et au poulailler) et dans les plans d’eau la terre originelle. C’est un peu le diktat des lieux. Ici on vit au naturel. Et si la propriétaire, Marie qui s’est improvisée décoratrice assure qu’elle a tout fait au feeling, sans école ni mentor si ce n’est son père entrepreneur d’une entreprise de bois et un peu ébéniste, on s’en réjouit. Voici un château du XVIème siècle revisité où le vocabulaire de la modernité ne se limite pas à la ligne droite. Marie a su, à la fois favoriser de belles perspectives, et arrondir les angles. Résultat, on ne s’ennuie pas. Ici pas de plagiat d’un design minimaliste déjà vu et revu. Le moteur étant la liberté et le plaisir l’ensemble procède d’une grande originalité. On y retrouve le panache et l’excellence des artisans et des matériaux autant que possible locaux. Le mobilier a été créé. Rien n’est standardisé, exception faite des murs monochromes : sobres et majestueux comme des églises. On baigne dans l’esthétique zen sans que ça vire au délire. A l’image de la cuisine du chef, prêt à toutes les inventions, pourvues qu’elles soient savoureuses. Frédéric le Bourlout combine produits du potager et saisonnalité. Sa cuisine à fibre écolo est assortie à l’esprit des lieux : sobre, raffinée et créative. Le tout arrosé de vins exclusivement bio ou biodynamiques issus en partie des 40 hectares du domaine de Massillan.

-®Virginie Ovessian Photographe(c)

Toute l’écriture architecturale s’attache à restaurer le charme du site et privilégie le repos grâce à une insonorisation très calculée. Dans cette succession d’espaces aérés, pleins de fluidité, traversés de lumières naturelles se déploient différentes ambiances à la fois intimes et limpides grâce aux nombreux miroir XXL... Au total c’est 32 chambres et suites dont certaines avec terrasse. Les chambres sont dispersées sur deux niveaux, dans plusieurs corps de bâtiment du château et de la bastide. Elles oscillent entre l’esprit 18ème ou ultra moderne. On retrouve partout du coton bio et du lin, des draps aux rideaux, des têtes de lit en chêne, du bambou... Et une literie haut de gamme et écologique : Les suites ont été équipées de matelas Emelys : en version vegan du créateur de literies naturelles Noctéa.

-®Virginie Ovessian Photographe(c)

Il faut entrer et vivre dans cet hôtel, la green life à tous les étages. Tout a été conçu sur mesure, y compris les costumes du personnel. Même la salle de musculation n’ est pas commune : tout le matériel est en bois et fonctionne avec la puissance de l’eau aussi ludique qu’ esthétique. Rien n’ est électrique, dans cet espace ouvert sur des larges baies qui donnent sur le parc. Cette salle donne envie aux plus récalcitrants de se réconcilier avec les machines. D’ailleurs l’auteur de ces lignes y est allé, ce qui n’est pas peu dire.

Le Bio Spa, est un écrin d’exception qui conjugue, bois flotté, galets, faïences, et toujours le respect de l’environnement : Filtrage et recyclage de l’eau pour l’arrosage des jardins et du potager ; Captage à géothermie verticale pour chauffer l’eau ; pompe à chaleur ; isolation en laine de chanvre ; robinetterie intelligente ; Utilisation de linge bio et papier recyclé… Quant au bassin sensoriel, il offre col de cygnes, lits à bulles et multi jets, 2 aquabikes en libre service, et une douche tropicale.

-®Virginie Ovessian Photographe(c)

Dans ce bain de jouvence ouvert en septembre, on trouve cinq cabines de soins aux tables confortables, et à la déco épurée, dont une duo et une cabine vip avec lit de ressourcement et vue sur le parc. Côté soins, les fondamentaux des massages, californiens , suédois, pierres chaudes mais aussi des soins signatures et des séances de sophrologie, dont bénéficient d’ailleurs l’équipe du Château, et surtout les mains expertes de Sophie, la responsable du spa qui joue les virtuoses sur votre corps. Pour compléter le tout le Spa dispose d’un hamman, deux saunas dont un aux herbes. Une fontaine de glace, une tisanerie …

-®Virginie Ovessian Photographe(c)

Plus qu’un hôtel c’est le projet de transmettre une passion et une expertise accumulées au fil d’une carrière professionnelle que Didier Perréol souhaite réaliser. Il ambitionne de convertir Massillan en laboratoire du savoir biologique. Il a déjà créé des ateliers de cuisine avec un autre ambassadeur de la "bonne bouffe", son ami Marc Veyrat et son chef à Massillan, et tout un vaste programme de réjouissances promis pour les années à venir. A suivre donc… car Didier Perréol est un électron libre, plein de vie, de la dynamite...


-®Virginie Ovessian Photographe(c)

Pratique

Château de Massillan

730, Chemin de Massillan - 84100 Uchaux - FrAnCe • Tél : 04 90 40 64 51

www.chateaudemassillan.fr